16 février 2022 175 Vue(s)

LA CFDT RENCONTRE LE PRÉFET DE RÉGION ET L’ARS

Nantes le 15 février 2022

Dans un contexte de crise sanitaire qui a mis en évidence les fragilités, voire les failles de notre système de santé, l’Union Régionale CFDT des Pays de la Loire a rencontré le Directeur de l’Agence Régionale de Santé et le préfet de Région le 9 février 2022.

Cette délégation CFDT, composée de Isabelle MERCIER, Secrétaire de l’Union Régionale, Vincent MEVEL, représentant des syndicats CFDT Santé Sociaux de la région, Grégory LENGLET représentant du syndicat Protection sociale Pays de la Loire et Pierre Yves TREHIN, représentant du syndicat des retraités des Pays de la Loire, a tracé un état des lieux préoccupant de l’organisation des soins sur la région des Pays de la Loire. Malgré un engagement exemplaire des salariés travaillant dans la santé et le médicosocial, des dysfonctionnements préjudiciables aux usagers, aux professionnels se sont multipliés. Cette situation n’est pas que le résultat des effets de la crise sanitaire liée au COVID. Elle est l’aboutissement de politiques, en matière de santé, qui n’avaient pour objectif que la réduction des coûts au détriment de la qualité des services apportés.

Les exemples récents dénoncés au niveau des EHPAD du groupe ORPEA ou du décès d’un patient aux urgences saturées du CHU de Nantes ne sont que l’illustration de ce que les syndicats CFDT dénoncent depuis des années. La perte du sens au travail, le manque de temps pour apporter des soins de qualité, des ratios d’effectifs trop bas par rapport à l’activité entrainant une dégradation des conditions de travail, la fermeture de lits, la surcharge des urgences, en un mot la non prise en compte des besoins dans les secteurs de prise en charge des personnes ne peuvent qu’aboutir à cette inorganisation structurelle des services de santé.

Or, l’évolution démographique et le vieillissement des populations (spécialement sur la région des Pays de la Loire), va accentuer ces difficultés. Le manque de courage politique pour mettre en œuvre les politiques adaptées à ces enjeux de société ne peut que nous interroger.

Pour autant, au niveau régional, certaines initiatives vont essayer de pallier les défauts de cette carence de politique nationale face aux défis à venir. Par exemple :

• Pour améliorer l’attractivité des métiers dans les secteurs de la santé et du médicosocial, une conférence sociale sera mise en œuvre au niveau régional,

• L’exercice coordonné des professionnels de santé sera encouragé,

• Une démarche pour aboutir à une meilleure prise en compte des indicateurs de qualité, de la place des usagers sera entrainée.

La CFDT considère que les efforts déployés par les professionnels de santé et du médicosocial ont démontré que dans une situation de crise, il était possible de mobiliser toutes les compétences dans un objectif commun.

La CFDT considère aussi que sans moyens dégagés dans le cadre de politique nationale, à la hauteur des enjeux, nous porterons atteinte à la santé de toute une population.

Il est encore temps de redresser cette dégradation que nous connaissons. Cela dépendra de l’engagement pour une politique de santé adaptée aux évolutions à venir.

LA CFDT s’y impliquera pleinement.

Contact : Vincent MEVEL : 06 88 97 01 25 – Pierre Yves TREHIN : 06 82 59 41 22

Articles similaires